Créer mon blog M'identifier

Kuala Lumpur (Malaysie)- Koh Chang (Thailande)

Le 15 novembre 2015, 17:10 dans Humeurs 0

 

Nous revoilà en Malaysie, après le cambodge que nous avons tant aimé, c'est un peu plus rude de venir dans cette capitale.

Cette fois, nous changeons de quartier et de Guesthouse, cela sera le Cosmopolitain (que je ne vous recommande vraiment pas.)

Les filles seront tout en haut, et nous à l'étage du dessous, pas de fenêtre (ceci est relativement courrant en asie), pièce petite, ayant des signes évident de moissisure, mais c'est propre. Le patron est sympa, son employée nettement moins. 

Nous aurons enfin une table (dans la salle commune ) pour faire l'école aux filles, c'est plus facile et plus agréable que par terre.

Il y a 2 chats, dont un chaton qui passe le plus long de la journée enfermé dans une cage. D'ailleurs nous avions déjà constatez lors de notre première venus, qu'il n'y a pas de chien, mais que l'on voit des chats en laisse se promener en ville... 

Après recherche et renseignements, nous découvrons que le chiens est considérés par les musulmans d'ici comme impur et par conséquent est interdit, comme il n'est pas bien vu d'en caresser un, et tout chien trouvé est immédiatement anesthésier par les services compétents. 

Nous sommes cette fois sous la couche de Haze, et prenons conscience de ce qui se passe, et de l'ampleur de la catastrophe, c'est juste incompréhensible que cela soit de nos jours encore fait de tels actes, sans aucune sanction réel derrière.  Nous tentons de nous protéger un minimum lors de nos sorties qui seront rare, avec des masques. 

Notre visite à l'ambassade sera brève, nous apprenons qu'ici les entrées sont des entrées simples uniquement (60 jours), donc en gros nous avons fait un très mauvais choix de venir ici... Clairement désappointés, nous devons repenser nos plans. 

Pour continuer sur notre mauvaise lancée, Papa Licorne, apprends le décès de son papa. Il ne pourra malheureusement pas aller lui dire un dernier adieu, vu les délais. Moyenne Licorne quand à elle, nous fera une rechute température et vomissement. (Il parait que cela peut durer des mois... Hypaaa....)

Nous devons malgré tout, penser à la suite de notre voyage, quand où quoi comment... Beaucoup de question, et peu de temps... 

Nous optons pour le visa à l'arrivée c'est à dire, que lorsque nous arrivons par avion sur la Thailande, nous avons le droit à 30 jours gratuit sans visa, et qu'après nous devons quitter les lieux. 

Option 1, aller directement sur Chiang Mai, afin d'y rester le temps que mes cours commence (en janvier), ou , Option 2, aller sur une destination proche mer, afin que l'homme y fasse sa formation d'instructeur. 

Nous optons pour la solution 2, donc cela sera Koh Chang, on nous promets des prix de vie correct sans exagération.

Après 10 jours, à Kuala Lumpur, nous trouvons enfin un vol à bon prix pour Pattaya, qui après nous permettra d'aller sur Trat, afin de rejoindre l'île de Koh Chang. 

Le matin du départ de la Malaysie on se réjouit de notre prochain lieu de vie, inconnu de tous. 

Notre vol Kuala Lumpur - Pattaya, nous laissera des sueurs froides dans le dos...

Pendant, le vol, les lumières indiquent que nous devons tous regagner nos places et nous attacher (genre le truc qu'on à tous vécu), les hauts parleurs indiquent qqch aux personnels de cabine qui s'affairent à vite tout ranger, nous regardons les hublots et voyons de bien gros nuage gris noir (il faisait jour normalement), et peu à peu dans l'avion il fait noir, c'est assez déstabilisant, puis l'avion "monte  et retombe", un marseillais vous dirai que le décollage de mes fesses du siège à fait au moins 40 cm, moi je dirai bien 15mètres... J'étais tétanisée, les femmes présentes sur le vol on commencée à crier, et là mes enfants, ont toute commencées à paniquer (j'avais mini à côtées de moi, et les 2 grandes derrières nous). 

Malgré le risque de récidive de turbulence, je me suis débrouillée pour que les filles puissent voir mon visage rassuré et me tenir la main (1 main pour 2, vu que l'autre main c'était mini qui l'avait), et je disais de la voix la plus posée que je pouvais que ce n'était rien, et qu'il fallait pas s'inquiéter. ( Tu parles, j'étais sur que notre dernière heure avait sonnés.)

Après un temps interminable, nous avons enfin quittés ses nuages et cette turbulence, le reste du voyage se passera sans encombre, seul la main de Papa Licorne aura vraiment subit des ravages, car quand j'ai récupérée ma main (celle qui tenaient les mains des grandes), j'ai broillé celle de l'homme tellement j'étais anxieuse... 

Atterissage parfait , un tonnerre d'applaudissement, et surtout un gros soulagement de quitter l'appareil enfin. 

Nous passons le contrôle des passeports et obtenons nos 30 jours de visa, puis nous sortons et 4 sociétés se battent pour vous vendre leur taxi ou mini-bus. 

Les prix étant tous les mêmes, nous allons vers l'une des sociétés et nous nous renseignons de savoir si il sera possible ce jour même de rejoindre l'île de Koh Chang, ou si il nous faut nous rester en ville, et partir demain pour prendre le bateau. 

On nous annonce que cela est possible, qu'un minibus va nous emmener direct au port, d'ou ce jour, nous pourrons prendre notre bateau pour être sur l'île, donc ce soir, il nous restera à y trouver un lieu pour dormir, parfait. 

Après ce voyage éprouvant, nous apprécions la douceur de ce bus climatiser, et trés spacieux, le trajet est long (plus long que ce que nous pensions), il pleut, notre conducteur nous fera une halte au 7 eleven, afin qu'on puisse manger un petit qqch sur le pouce. 

Puis nous reprenons notre route, arriver vers 20h devant le port, nous voyons de suite qu'il est fermer, mais nous espèrons que ce n'est pas le cas. 

Notre conducteur, nous annonce que c'est fermé (en anglais... hein... important pour la suite de l'histoire), mais qu'il peut pour une somme modique, nous ramener en ville... (genre la moitiè de la somme qu'il nous as demandé pour venir ici... ). 

Nous lui demandons pourquoi nous vendre un trajet si il savait que c'était fermer, pour ensuite nous revendre le trajet en sens inverse (... ben pour se faire du fric... sérieux, j'ai de ses questions..) Bref, nous refusons, et refusons de quitter le bus. 

Il téléphone à la société qui nous as vendu la prestation, le monsieur au téléphone, m'expliquera que notre conducteur ne parle pas anglais (non sérieux... et moi je parles pas français...).. et qu'il est prêt à nous ôter genre 10% sur le prix demandé... certes... je lui rappele ce qu'il m'a vendu, le prix que j'ai payé, et que cela est de l'arnaque. 

Discutions sans fin , exaspérée je lui parle en français, il me demandera de reparler au conducteur, qui fera un autre téléphone, cette fois on me passe une femme. 

Sa proposition, j'accepte le prix demandé par le conducteur et demain matin, on m'offrira un croissant...et nous repayons bien sur le lendemain le taxi pour revenir ici (ils sont sérieux là ???Payer 3 fois... la prestation... ), je monte un peu les tours, et lui explique calmement que non je n'ai pas d'argent sur moi (ce qui est un gros mensonge, mais j'aime pas être un pigeon, et là on nous prenaient pour tel). Agacée autant que je le suis, elle et le chauffeur veulent que nous quittions le bus, afin de dormir à la belle étoile sur ce port, qui n'offre aucune sécurité et où le nombre de chiens errants est plus grand que le nombre de doigt que je possède à mes 2 mains... 

Donc je l'informe que si il le faut, on appele la police afin de discuter avec eux du mensonge et du vol qu'ils font. Je lui rappele que nous avons 3 enfants, et que nous refusons par conséquent de dormir ici.. Le chauffeur (qui parle pas anglais... ) nous dit que y'a pas de soucis ici c'est tranquille nous ne risquons rien... Bien sur, on va le croire... il est 22h environs, nous ordonnons à nos filles de tenter de dormir, nous continuons les conversations (vi vi... 2h qu'on parlemente... avec eux... ) le lieux est désert, donc nous n'avons pas trop le choix et ils comptent sur cela. 

Nous redonnons le téléphone au conducteur, et nous menaçons d'appeler avec notre téléphone la police (oui mais voilà, j'ai pas un centime sur mon tel... donc je prie pour qu'il ne me mette pas au défi de le faire...)

Il continue de parler avec la femme, va s'installer sur un banc un peu plus loin, il parle une bonne heure avec, nous laissons en plan ... (cependant nos filles sont dans le bus et dorment ... sans climatisation  , donc fait chaud, mais c'est pas le plus important.)

Il revient au bus, et ne nous adresse plus la parole, prends un linge, son repas, passe au wc, et s'installe sur le banc... il est environs 23h... 

A tour de rôle, nous décidons de veiller avec l'homme, je lui laisse le premier moment de sommeil, dans le bus, et je guette dehors... Cependant, un chien bien gros et avec à priori une belle dentition, me fera revenir dans le bus avec force et bruit , réveillant l'homme, qui du coup, prends son tour de garde. 

Il est 1h du matin, le conducteur a décidé de dormir sur le banc en pierre, avec les chiens, certains chiens viendront lui mordiller les chaussures et les mollets... il ne bougera pas, il a sa fierté, vu qu'il a dit qu'ici on pouvait dormir sereinement sans soucis. 

2h du matin, je reprends le tour de garde, quoique ni lui ni moi, ne dormons vraiment, (ni le chauffeur d'ailleurs).

5h du matin, nous réveillons les filles, sortons nos valises du coffre, et nous attendons l'ouverture du guichet qui est à 6h du matin, le conducteur sans un mot, reprendra son bus et part. 

6h du matin, notre bateau est là pour une traversée de moins de 30 minutes. 

Arrivé sur l'île, nous devons faire par la route toute sa traversée afin d'atteindre l'école de l'homme et l'hôtel qu'on nous as conseillé "Alissa"... 

Que dire, les prix des boissons sont hors de prix, mais nous avons soif, donc on fait avec. Puis viens la visite de l'hôtel, malgré tous les inconvénients, je fais le poings dans ma poche, et dis à l'homme quand pourra faire avec (lui il sera le plus clair de son temps sur le bateau et dans l'eau...)

Mais le voyage, et tout le reste de ce qui s'est passés ses derniers jours, on mis ses nerfs et son humeur à rude épreuve.  Il refuse net de rester ici,il veut quitter de suite les lieux... 

Je tente de négocier avec lui (et intérieurement je bouillis... car cela sera le deuxième voyage "pour rien")... Nous décidons de tenter de trouver un hôtel pour un prix correct pour 1 nuit, et demain nous partirons pour où, excellente question... mais il refuse de rester ici.. 

Avec les filles, on se ballade un peu sur la plage, afin de leur changer les idées , elles feront la rencontre dans l'eau des éléphants venus se baigner, nous mangerons au marché, cher mais bon.

Nous regardons les propositions de voyage, et voyons un voyage en bus pour Chiang Mai, avec escale sur Bangkok, nous devons faire des économies, et l'option aller sur Chiang Mai, ville qui à des prix bas, est notre solution. 

Nous prenons donc 4 billets pour le bus (nous optons pour avoir mini sur nos genoux, économies... économies...) pour le lendemain matin 9h

Notre nuit sera réparatrice, des lits les meilleurs depuis un bon moment, un bon ventilateurs, pas de bruits, bref le paradis. 

La suite au prochain billet. 

 

Siem Reap - Kuala Lumpur

Le 15 novembre 2015, 15:53 dans Humeurs 0

Donc ici nous sommes dans une ghesthouse, vraiment au top pour les filles, beaucoup d'animation, donc elles peuvent se permettre de faire un peu plus de bruit que d'habitude, et elles profitent vraiment de la piscine. 

Les jeunes gens présent jouant volontiers avec elles. 

Elles se feront des amis, parmi le personel : Lola, Nophol, Kong, et d'autres dont nous n'avons pas sur écrire leurs noms. 

Un des jeunes hommes présent aura le coup de foudre au premier regard sur notre grande princesse, Papa Licorne se rassure on me disant " que cela se voit, il n'aime que les hommes"... Oups... il draguera notre fille pendant tout notre séjour (... Les parents n'étaient jamais loin, pour veiller les tourtereaux...).

Nous ferons la connaissance de Samuth (Email : sammuth_muon@yahoo.com , FB Name Samuth Muon, tel +855 69 855 063) Samuth, est vraiment un guide fabuleux, qui prendra le temps, et qui vous fera découvrir le cambodge avec passion, des endroits ou nous n'aurions jamais pu aller sans lui.  Un vrai moment de partage. Je vous le recommande. 

Nous découvrons un petit resto, que nous n'avions pas encore testé lors de notre premier passage ici, on y mange super bien, la nourriture est gouteuse, exquise, un vrai régal pour les papilles, cependant un gros gros bémol.

Le soir même de cette découverte, je suis malade "température haute, et vomissement (chose que je suis censée ne plus pouvoir faire suite à une opération)" Douleurs, bref je suis dans un état assez sympa. La journée qui suit cela va un peu mieux, le lendemain (donc entre deux nous retournons dans cette découverte gastronomique...) Notre moyenne princesse, se réveille avec une joli température de 39,7.

Nous gardons moyenne princesse dans notre chambre, et faisons le nécessaire pour faire baisser la fièvre, cependant,  après 1h, pas de changement, nous augmentons la dose, nous lui faisons prendre une douche (nous remercions d'avoir un bon ventilateur ), mais au lieu de baisser, elle continue de monter 39,9... 

Vient l'heure de midi, nous avons réussi à grande peine à baisser la fièvre à 39,6... Maman Licorne (tjs aussi mal en point) reste avec notre puce malade, et le reste de la famille ira manger dehors.

L'après-midi se passera comme le reste de la matinée dans l'impossibilitée de faire baisser cette fièvre mystérieuse... Décision est prise, je l'emmène au dispensaire du coin, voir de quoi il en retourne. 

Une salle bondée avec des chaises, des lits, des gens qui attendent d'être soignés, d'autres entrain d'être soignés , prise de sang, perfusion, bref tout ce fait dans cette pièce. 

Je pensais qu'ils parleraient anglais, à tort, ici c'est pas pour les européens, ils pensent que ma fille parlent Khmer, vu sa couleur de peau et origine, et désespère quand ils comprennent que non, une personne dans les lieux, parlant un peu anglais, nous aidera à nous faire comprendre, avec des mélanges de mimage, de dessins, nous y arrivons. 

Prise de sang est faite, nous attendons, notre puce en mène pas large et ici les ventilateurs ne refroidissent rien, donc sa température m'inquiète, quand ils la prendront nous serons à 40,1.

Contre toute attente, la feuille des résultats sanguins est en français... (on a jamais essayé de parler en français... on aurait peut-être du...) Et là, nous apprenons que notre puce (et moi même tant qu'à faire.) à la fièvre typhoide.

Donc antibiotique, et une jolie batterie de médicament, afin de la soigner, ainsi que menu spécial. 

Le soir, c'est l'homme qui restera au côté de notre malade, car elle n'a pas le droit de sortir et doit vraiment se reposer au maximum,  nous mettrons un temps fou à trouver du Porridge comme prescrit par les médecins. 

Avec la médication sa fièvre baisse enfin à 38,5 ~ 38,9, il faudra compter 4 jours plein pour atteindre les 37,9 , et encore 2 jours pour ne plus en avoir. 

Ses soeurs pendant ce temps devront jouer sans elle, mini princesse ressentant le manque de sa soeur, jouera avec sa peluche aux cartes comme si c'était sa soeur (eh vi moyenne princesse est restée dans notre chambre tout le temps, afin qu'on puisse veiller sur elle). 

Nous resterons ici à Siem Reap jusqu'au 2 octobre, ce qui nous permettra de se remettre gentiment de ce mauvais passage. 

Pour la suite du voyage, nous décidons de revenir sur Kuala Lumpur, vu que les billets d'avion sont bas prix, afin d'y faire notre demande pour les visas pour la Thailande. 

 

Siem Reap - Phnom Penh - Siem Reap

Le 20 octobre 2015, 04:29 dans Humeurs 0

 

Donc nous voici dans notre hotel, que je recommande vivement "Angkor Pal Boutique" , franchement très bien situé, personnel de l'hôtel très sympathique, piscine petite mais au top. 

Nous avions dans notre formule le petit déjeuner compris, pas énormément de choix, mais on a adoré.

Donc bien sur, qui dit Siem Reap, dit ... Les ruines d'Angkor... 

 

Et c'est majestueux, c'est un spectacle visuel sans nom et sans fin,  Par contre nous avions vu la possibilité de faire la visite en vélo, et franchement vu la chaleur, ils sont bien courageux ceux qui le font.

Nous aurons fait la journée avec Chamnan, notre guide du jour (et de l'hôtel), qui nous aura fourni un nombre incalculable de bouteille d'eau. 

La végétation est luxuriante, impressionante, de voir ses arbres emprisonnés dans leurs racines les ruines du temple, nous montre la puissance paisible et sereine de la nature. 

Après cette journée épuisante, nous irons presque tous nager dans notre piscine. 

Pour ce qui est du reste des 7 jours que nous passons ici, nous profitons simplement des lieux, ici un gros coup de coeur pour maman licorne et grande licorne. 

Nous avons pris un billet a 5 dollard pour nous rendre à la capitale Phnom Penh, nous nous attendons à tout pour ce prix là. 

Le matin, nos 2 tuk tuk viennent nous chercher (hypaa... on est moins serré), et ils s'amusent entre eux dans les rues de la ville à se dépasser, et à prendre divers chemins différents, mais nous arrivons tous au même endroit.

Devant un office, nous voyons un grand bus, qui nous attends, climatisation, siége agréable, bref tout le confort que l'on peux souhaiter, 6h de route, avec une pause pour nous susbtanter. 

Arrivé à destination, nous prenons un tuk tuk (avec majoration du prix, famille touriste = manne de monnaie pour eux...), nous amène à notre guesthouse... (celle ci je la déconseille fortement) Longlin House.

Alors eux, ils se sont dit : Oh des porte-monnaie sur pattes.... 

Donc on montre notre réservation, ils se parlent en Khmer, mais pas besoin de connaitre la langue pour comprendre... Traduction : On va leur présenter les trucs les plus pourris et les plus impossibles pour eux afin qu'ils acceptent de payer un supplément pour au final avoir la chambre qu'ils avaient réserver de base.

Nous avons le droit à veuillez laisser les enfants et les valises là, afin de venir voir la chambre. (les valises on comprends, les enfants moins...) Nous devons quitter l'hôtel, traverser la route (tient souvenir du Laos), et rentrer dans un autre batiment, nous montons 2 étages sans soucis, puis pensons être arrivé à destination, ils nous montre un petit escalier raide en fer sans aucune sécurité minimal, très étroit (genre aucun des sacs ne pouvait passer méme nous avons du serrer les fesses...) pour arriver enfin vers nos 2 chambres... euh que dire pas de fenêtre , lugubre, mais surtout le voyage pour y arriver est pas envisageable avec nos 2 minis poulettes et nos valises... 

Fier de lui celui qui nous a amené jusqu'ici redescends sachant que nous allons accepter leur deal.

Donc nous prenons la chambre juste en dessus de l'acceuil et du bar, qui est grande, facile d'accés avec fenêtre, et surtout avec un mini ventilateur, qui ne nous rafraichira jamais. La musique heureusement finit chaque soir vers minuit / 1h, ce qui fait que nous aurons des nuits relativement calme. 

Ici nous profiterons de visiter les lieux de l'histoire Khmer, et des atrocités qu'il s'est passé.

 

Le musée du génocide est à faire même avec des enfants, l'histoire y est conté, des photos sont exposé (des gens à leur arrivés), l'histoire des 7 survivants y est décrite. Beaucoup de question de la part des enfants, qui prennent conscience que la folie n'a pas de religion ou de nationalité.

Nous nous posons tous une questions sur 2 des survivants un peintre et un écrivain, nous allons pour quitter le lieux (qui était à la base une école) donc passons dans la cours de récréation, et voyons un stand de boisson, mais franchement même si il fait chaud et que nous avons soif, nous n'avons pas envie d'avoir un moment de détente dans ses lieux, et nous voyions 2 stands avec les photos de ses 2 personnes... 

Nous nous approchons pour nous rendre compte que ses 2 survivants ont décidé de continuer à venir ici pour raconter leur histoire et vendre leur livre sur ce qui s'est passé dans cette période noire. Emotionnellement c'est rude de voir ceci, ils sont tout sourire et nous voyons que l'ecrivain à un livre en français donc nous le prenons afin de le lire et de le faire lire à nos enfants. 

Nous visiterons aussi le musée des archéologies national d'Angkor, ainsi que la palais royal et le Wat. 

Nous n'aimons que moyennement la ville, beaucoup de mendicité, lors de nos repas, les enfants sont envoyés aux tables et nous regarde manger tout en suppliant pour que nous donnions de l'argent. 

Nous voyons des enfants en bas-âge, sans parents à des heures très tardive faire la manche, et des fois partir avec des étrangers... 

Des fois c'est des méres qui viennent avec leur bébé, devant votre table lorsque vous mangez, qui vous regarde sans rien dire. 

Nous restons 5 jours ici, c'est amplement suffisant, mais l'avant dernier jour, nous nous rendons compte que nous n'avons pas fait notre demande de visa pour aller en Thailande, donc nous devons prendre une désicion pour savoir ou nous allons. 

A la demande générale des filles, l'homme se résoud à retourner à Siem Reap, vu que nous avons le droit à 30 jours, nous allons profiter de notre petit coin de paradis, nous reprenons un bus à 6,50 Dollard.

Cette fois , pas de tuk tuk qui vient nous chercher, nous devrons en urgence en prendre un, nous arrivons donc les derniers à notre bus, et héritons des dernières places à l'arrière du bus.  Qui se trouvent être aussi le moteur qui chauffe les places... donc pas de clim + siège chauffant... on souffre.

L'arrêt pour manger se fait dans un lieux ou il n y a presque rien à part des fruits, 1 orange et 1 demi ananas (les minis) nous reviendrons a 3 dollard... Ouille... 

Arriver à notre destination ou presque... les valises sont sortis et là nous constatons qu'elles sont pleines de poussières brunes, dans un état et une odeur... bref elles ont vécus le pire voyage.

Nous sommes donc sur Siem Reap mais alors nous ne savons pas ou, et il n y a rien a proximite à part un seul et unique Tuk tuk, qui bien sur nous dit que notre nouvel hotel se trouve très très loin... Bon faut avouer que pour une fois c'était pas du bla bla bla pour vendre, mais que nous étions vraiment très loin. 

Notre nouvelle ghesthouse :  Garden Village Guesthouse 

Et si on nous refait le gag de : on vous montre le pire pour augmenter le prix ??? 

Donc nous avons pris avec piscine, et cette fois , on nous demande de laisser les enfants et les valises (encore), on quitte l'hôtel, on traverse la rue, on traverse la route, on continue bien 500m et nous voici devant un batiment et nos chambres sont ici... certes et la piscine qui se trouve dans le batiment principal ?? comment fait on avec les enfants... 

Bien sur , on nous dis que pour + cher, nous aurons droit à une chambre dans le batiment principal, nous acceptons vu que nous devons rester que 5 jours ici... 

Arriver à l'acceuil, on me sort la nouvelle facture, je la regarde, je demande à papa licorne de la regarder, je redemande à la réception si le prix est exact et définitif ... Réponse oui... Ok je paye mains intérieurement je souris, car c'est le prix que nous avions choisi et réserver, donc les plumer ne sont pas ceux qui étaient prévus. 

Les chambres sont grandes, spartiates, propres, celle des filles aura un écoulement d'eau du plafond, on fera avec. 

La piscine est belle et grande, et pour une fois il y a foule dans celle ci. 

 

La suite un prochain jour

Voir la suite ≫